Vers un rééquilibrage politique

Mai 2020

Le chef du gouvernement Eliyas Fakhfakh vient de nommer deux dirigeants de Nahdha comme conseillers, avec le titre réciproquement de ministre et de secrétaire d’Etat. Il engage un rééquilibrage au profit de la Nahdha, du gouvernement consensuel, qu’il a  formé le 27 février 2020.

De ce fait, Nahdha assure sa domination, sur ses différents partenaires.

Comment expliquer cette initiative du chef de gouvernement ? Retour du dirigeant de Takattoul à l’esprit de la troïka et de sa soumission historique à l’allié d’hier ? S’agissait-il d’une promesse de Fakhfak, à la Nahdha, lors de la formation du gouvernement et qu’il vient de concrétiser alors que l’opinion publique est préoccupée par la coronavirus. En tout cas, les secrets sont bien gardés.

L’opinion publique qui n’est pas dupe a réagi et exprimé son désaccord. Privée des médias, qui ont accordé la priorité à la politique de prévention du chef du gouvernement, elle organisa une campagne de presse sur les réseaux sociaux, critiquant ces dépenses superflues et l’alignement du chef de gouvernement sur les positions du pari de l’islam politique. Wait and see.

 


Imprimer   Email