Décès du professeur André Martel, un ami de la Tunisie

Septembre 2019

Le professeur André Martel (Cavaillon, 4 mai 1930 - Aix en Provence, 15 aout 2019) vient de nous quitter. Il fut un grand ami de la Tunisie.

À sa demande, après avoir rempli ses obligations militaires, André Martel fut affecté en Tunisie où il enseigna l’histoire au Collège Sadiki de Tunis, à l’Institut des Hautes Études, à la Faculté des Lettres de Tunis-Kasbah de 1954 à 1959. Rattaché au CNRS (1959-1962), il compléta à Paris, à Alger, à Rome et à Londres les recherches entreprises en Tunisie sur Les Confins saharo-tripolitains de la Tunisie 1881-1911, sujet de sa thèse d’Etat de doctorat ès-lettres soutenue en Sorbonne en 1966 sous la direction du doyen Pierre Renouvin. Il rejoint Tunis en 1962. Après la soutenance de sa thèse, il fut nommé Maître de conférences à la Faculté des lettres de Tunis et y enseigna jusqu’en 1967.

Nommé professeur d’histoire contemporaine à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de Montpellier en 1967, il fut élu vice-président de la nouvelle Université Paul Valéry Montpellier III en 1970, puis président en 1975.

André Martel a participé, par ses cours et sa direction de recherches à la formation de la première génération des historiens tunisiens.  Ses publications dans les Cahiers de Tunisie sont pertinentes. Resté fidèle à la Tunisie, il y passait ses vacances, saisissant cette occasion pour rencontrer ses anciens étudiants, désormais ses collègues.


 


Imprimer   Email