Accueil

Le 01/05/2015

La Méditerranée, le "cimetière" de migrants


Après le naufrage de près de 800 migrants, disparus le 19 avril au large de l'île de Lampedusa, la Méditerranée devient tristment le "cimetière" de migrants.

La disparition de près de 800 migrants au large de l'île de Lampedusa, après le naufrage d'un chalutier en Méditerranée, le 19 avril, confirme que  la Méditerranée est désormais le "cimetière" de migrants. Face à une situation qui empire, avec 35 000 personnes qui ont traversé la Méditerranée depuis le début de l’année et au moins 1 600 victimes - selon le Haut-commissariat aux réfugiés de l’ONU -, les responsables européens devraient mettre fin à dix ans de tergiversations.

Les réunions des ministres des affaires étrangères et de l’intérieur au Luxembourg le 20 avril et le sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement  le 23 avril, à Bruxelles ont accordé la priorité à la dimension sécuritaire et au contrôle de l'émigration clandestine, occultant sa donne sociale. Le discours énonce une solidarité diplomatique, sans grands effets. Peut-on ignorer les enjeux des relations euro-méditerranéennes. Aire d'échanges et de rencontres, la Méditerranée doit transgresser son état actuel de "mur de séparation" et faire son message de nécessaire solidarité.


_____________________________________


Page suivante : Curriculum Vitae