Accueil

Le 01/11/2015

Vers une "démocratie peu participative ?


De l'habilitation citoyenne issue de la "révolution" tunisienne à "la démocratie non-participative" qui l'a relayée, il y a tout un processus paradoxal à comprendre.

L'habilitation citoyenne, fruit de la "révolution" tunisienne, aurait-elle été relayée par  un processus paradoxal, "la démocratie non-participative". Elle serait confortée par l'absence de réflexion commune, couronnant des débats. Est-ce à dire que le citoyen serait de fait invité à "cultiver son jardin" ?  Peut-on parler d'une transgression du processus libertaire du déclanchement de la révolution ? Pourrait-on plutôt parler désormais du gouvernement des nombres, en "pilotage automatique", d'une politique de défiance plutôt que de participation ?


_____________________________________


Page suivante : Curriculum Vitae