Accueil

Le 01/06/2016

Le retour de Bourguiba


Le retour de la statue équestre de Bourguiba au coeur de l' avenue qui porte son nom était dans la logique de la continuité, au-delà des états d'âmes et des surenchères.

 

L'entrée du grand leader Habib Bourguiba, le 1er juin 1955, à Tunis, au terme de longues années d’exil en France, onze mois après la proclamation par Pierre Mendès France de l’indépendance interne, a consacré le triomphe du mouvement d'indépendance tunisien. Cette scène de gloire de Bourguiba, montant  un cheval Jelas a été commémorée par une statue,  à l'entrée  de Tunis. Les hommes du coup d'Etat du 7 novembre 1987, ont retiré cette statue et l'ont transféré à la Goulette. Ils l'ont remplacé par un derrick, portant une horloge ordinaire. Il s'agissait pour eux de faire oublier le Combattant Suprême et d'annihiler  son rôle de libérateur du pays.

La troïka qui a pris le pouvoir, à la suite de la révolution a tenté vainement de remettre en cause ses réformes et de fossiliser son œuvre. La soft révolution permit le retour de Bourguiba sur la scène publique, la promotion de son œuvre et le retour à son idéaltype de progrès, de modernité, d'ouverture et de tolérance.  Le retour de sa statue équestre était dans la logique de la continuité, au-delà des états d'âmes et des surenchères.


_____________________________________


Page suivante : Curriculum Vitae