Le billet du mois

Le 01/04/2017

Réconciliation nationale, le modèle de Nelson Mandela ?


Au cours de son dernier entretien, le Président de la République a confirmé, la réactualisation de sa proposition, relative à la réconciliation nationale. Dans ce domaine, l'exemple de Nelson Mandela est à rappelé et à méditer.

La réconciliation nationale est à l'ordre du jour. Au cours de son dernier entretien, le Président de la République a confirmé, la réactualisation de sa proposition, relative à la réconciliation nationale. Dans ce domaine, l'exemple de Nelson Mandela (18 juillet 1918 - 5 décembre 2013) est à rappelé et à méditer.  Après vingt-sept années d'emprisonnement, dans des conditions souvent très dures, et après avoir refusé d'être libéré pour rester en cohérence avec ses convictions, Mandela, relâché le 11 février 1990 a engagé une réconciliation, avec ses pires ennemis.

Nelson Mandela, l’offre de pardon : Il était reconnu, comme le père d'une Afrique du Sud multiraciale et démocratique. Témoignage éloquent, lors de sa mort, un observateur affirme : “ Nelson Mandela, symbolise pour moi la lutte non-violente, l’offre de pardon, la main tendue à l’ennemi… En effet, sans pardon, quelle possibilité de guérison? Sans pardon que s’offre-t-il comme solution : la vengeance, l’attaque, la violence. Quelle belle leçon, que celle de la main tendue ?” (Nelson Mandela, le grand pardon, décembre 8, 2013, site labouillotachaud.wordpress.com). Nelson Mandela avait dit, mainte fois qu'il avait pardonné à ceux qui l’ont maintenu 27 ans dans un minuscule cachot et a demandé à tous les citoyens noirs de pardonner aux Blancs, pour pouvoir réapprendre à vivre ensemble. "Nation arc-en-ciel",puissance régionale, le mécanisme institutionnel engagé par Nelson Mandela érige l'Afrique du Sud, en laboratoire et en modèle de réconciliation.  Le "printemps arabe", peut-il ignorer la leçon de Nelson Mandela, qui a écrit la page de la renaissance, de son pays.


_____________________________________

Page précédente: Blogs commentaires