Résultat de recherche

Le 29/04/2017

Bourguiba, le père fondateur


Peut-on oublier l'anniversaire de la mort de Bourguiba, le bâtisseur de la Tunisie Moderne ? Une carrière inaugurée par des déportations et clôturée par une arrestation de fait, par le coup d'Etat organisé par des aventuriers politiques, qu'il a lui-même promus ! 

Après une trentaine d'années, de non reconnaissance, le prestige de Bourguiba est complètement restauré. Appréhendant la dérive, les démocrates et les progressistes tunisiens, ont affirmé leur fidélité à son programme politique. A l'heure de l'épreuve, il devint l'ultime recours.

Habib Bourguiba, le père fondateur de la Tunisie, est présent parmi nous, par son passé glorieux, de père de l'indépendance, d'acteur construisant notre modernité et de visionnaire ouvrant nos horizons. Notre contemporain est  constitué du passé accumulé, marqué par la régénération de l'Etat, lors de l'ère bourguibienne, la redynamisation de la nation, la promotion de la société, par les réformes d'envergure et l'enracinement de l'idéaltype qu'il a mis en œuvre.

La Tunisie nouvelle a remis le leader Habib Bourguiba, sur son piédestal. La politique n'est pas une "caisse de résonnance" de l'histoire. Au-delà des symboles, l'attachement à son œuvre, la fidélité rationnelle impliquent la continuation de son itinéraire de progrès. Assumant son idéaltype, la Tunisie devrait poursuivre son œuvre tout en la protégeant des aléas de la vie politique. Constat d'évidence, la donne bourguibienne a établi l'égalité du genre, la tolérance et l'ouverture et inscrit  le pays dans le temps du monde. Prenons la juste mesure de l'action réformatrice globale, qui induit une vraie révolution, avec ses implications sur le vécu, les mœurs et les conditions du développement social. Ella a crée les conditions de "la gouvernance démocratique", que la jeunesse   a fait valoir, lors du printemps tunisien.

Pr. Khalifa Chater


_____________________________________

Page précédente: Blogs commentaires