Résultat de recherche

Le 01/09/2017

Corée, au-delà de la dissuasion nucléaire …


Après une période d’apaisement, la Corée du Nord,   confortée par la reprise de son programme nucléaire, reprend sa politique de menace. Comment expliquer ce retour à la politique de tensions ?

La Corée du Nord est actuellement le casse-tête de l’Establishment international. Depuis son arrivée au pouvoir, en 1945,  la « dynastie communiste » des Kim s’est régulièrement illustrée, par ses menaces des pays du voisinage et particulièrement de la Corée du Sud. L’affrontement, entre les mouvances communistes et libérales, de 1950 à 1953, a en effet divisé le pays, tracé une démarcation entre deux régimes opposés. Il est régulièrement suivi d’épisodes de confrontation militaire. Après une période d’apaisement, la Corée du Nord,   confortée par la reprise de son programme nucléaire, reprend sa politique de menace. Comment expliquer ce retour à la politique de tensions ? S’agit-il d’un «énième moyen de pression diplomatique, dont le régime totalitaire est coutumier, ou d’une réelle remise en cause de la paix régionale ? », s’interroge un observateur ? (« la menace coréenne », 4 avril 2013, Le Monde). Certains analystes affirment que  les provocations contre la Corée du Sud auraient pour fonction de susciter dans la population nord-coréenne un réflexe nationaliste qui aiderait à oublier les colossales difficultés économiques. En tout cas, La Corée du Sud est perçue comme une vitrine du monde libre, que la Corée du Nord envie.


_____________________________________

Page précédente: Blogs commentaires