Le billet du mois

Le 01/10/2017

Le 160em anniversaire du Pacte Fondamental


Fait important, la Tunisie féte le 160e anniversaire du Pacte Fondamental promulgué par le Bey Mohammed, le 9 septembre 1857. Il constitue une déclaration de droits des sujets du bey et de tous les habitants du pays.

La Tunisie féte le 160em anniversaire du Pacte Fondamental. Il a été, en effet, promulgué par le Bey Mohammed, le 9 septembre 1857. Fait important, le Pacte Fondamental est une déclaration de droits des sujets du bey et de tous les habitants du pays : sécurité pour tous, égalité devant l’impôt et devant la loi, principe de l’organisation du service militaire. Il fut, certes, dicté par l’intervention étrangère, puisque il crée un environnement favorable à l’expansion européenne (création de tribunaux commerciaux et criminels mixtes,“la liberté commerciale”, en faveur des étrangers, confirmant les stipulations du traité franco-tunisien, du 8 aout 1830, suite à l’occupation d’Alger).

Mais son rédacteur Ben Dhiaf l’a enrichi par l’inclusion d’une vision libérale, conforme à l’esprit des réformateurs.  En effet, au cours de la première moitié du XIXe siècle, un mouvement de réformes se développa et se développa. Dans sa Dibaja, Mahmoud Qabadou fit valoir, en   1844, la nécessité de l’emprunt à l’Occident. L’équipe de Khéreddine était persuadée de la nécessité des réformes. Au cours de son voyage, en France, en 1846, Ahmed Bey prit connaissances des institutions démocratiques françaises. Traduisant ses convictions, Ben Dhiaf, compagnons du bey, au cours du voyage, affirma qu’il y  “respirait l’esprit de la liberté et se désaltéraient dans ses eaux”, en France. De fait, le Pacte affirma une connivence entre l’intervention française et la conviction des réformateurs tunisiens, vivant dans l’entourage du bey


_____________________________________

Page précédente: Blogs commentaires