Les archives des billets du mois

Le 01/04/2014

La tragique règle de trois


Le texte  montre que la bipolarité  idéologique  a été aggravée, dans l'aire arabe, par l'émergence de groupuscules salafites radicaux. Ce qui constitue désormais la tragique règle de trois, responsable de l'instabilité dominante.

Pr. Khalifa Chater

"Le printemps arabe" a mis  à l'ordre du jour la démocratisation en Tunisie et en Egypte. Le Yemen et Libye risquent l'implosion alors que la Syrie est affectée par la guerre civile.  Mais partout la bipolarité  idéologique  et l'affrontement qui s'en suivit entre les partisans de la théocratie et les nationalistes républicains ont été aggravés par l'émergence de groupuscules salafites radicaux. Enjeu de cette tragique règle de trois,  l'aire arabe   vit une conjoncture d'instabilité qui bloque son développement mais aussi la finalisation de son processus révolutionnaire. En Egypte et en Tunisie, la mise à l'épreuve de la gestion gouvernementale (les Frères musulmans au Caire et Nahdha et ses deux cautions de la troika à Tunis), ont assuré une alternative gouvernementale salutaire.  L'habilitation citoyenne, dans les pays du "printemps arabe" formule désormais, comme exigence, un appel au sursaut.


_____________________________________

Page précédente: Newletter